brightness_4
brightness_4
Crédit photo: Colibri Vanille

Colibri Vanille, de la vanille transformée au Québec

14 septembre 2022

Colibri Vanille fera son entrée dans les IGA de la province le 15 septembre avec quatre produits : les extraits de vanille Bourbon, Totonaque et Papoue qui sont certifiés Aliments préparés au Québec, ainsi qu’une pâte de vanille Bourbon.

L’extrait de vanille Bourbon est fabriqué à partir de gousses de vanille provenant de Madagascar et présente des notes puissantes de vanille dans un bouquet fruité rappelant les figues, avec quelques notes de chocolat. Le Totonaque vient quant à lui du Mexique et a un parfum de chocolat noir et de mélasse. Le Papoue vient d’Océanie dont les gousses de vanille offrent des notes d’anis et de fruits confits, et une note de guimauve très prégnante. En ce qui concerne la pâte de vanille, elle est préparée à partir de l’extrait de la même collection et sert en général à fabriquer de la crème glacée ou du yaourt maison.

« Le café et le chocolat sont des produits de plus en plus connus au Québec et les gens commencent à en apprécier les différents arômes et les niveaux de qualité de chaque terroir, estime Chantale Caron, fondatrice de Colibri Vanille, dans un communiqué. Pour la vanille, tout reste à faire ! C’est un monde de saveurs à découvrir. »

Le nom de l’entreprise fait d’ailleurs référence à l’une des deux grandes familles de vanilles : les vanilles françaises sont cultivées principalement à Tahiti, l’île de La Réunion et Madagascar tandis que les vanilles américaines poussent en Amérique centrale. Ces dernières portent le nom de « Colibri », car elles sont pollinisées naturellement par l’oiseau endémique à ces régions.

L’écoresponsabilité mis en valeur

L’entrepreneure assure connaître personnellement chaque producteur avec qui elle fait affaire et se rendre sur place chaque année. L’écoresponsabilité et le commerce équitable font également partie intégrante de la mission de l’entreprise.

« Je m’approvisionne directement chez les producteurs, sans passer par intermédiaires. Je suis ainsi en mesure de verser une rémunération juste et décente pour la somme de travail agricole et de transformation artisanale effectués. Je paie directement aux producteurs un prix équitable, qui leur permet de bien vivre », précise Chantale Caron, qui possède elle-même une petite plantation au Costa Rica.

La matière première qui sert à faire les extraits de vanille subit une première transformation artisanale dans le pays d’origine, avant de connaître un second procédé de transformation qui en fera un extrait pur, dans la ferme de la fondatrice, située près de Sorel. Colibri Vanille se revendique comme étant « la première entreprise canadienne à fabriquer et à mettre en marché des extraits de vanille 100 % purs ».

Pour suivre Colibri Vanille :

Mots-clés: Aliment / Boisson